Rechercher sur le site Rechercher
retour

ISO 220000 et PAS 220 reconnus par le GFSI

Le GFSI vient d’approuver le contenu technique du protocole de certification en sécurité des aliments qui se compose des normes ISO 22000 et ISO 22003, et du PAS 
 
   
Le comité technique du GFSI (Global Food Safety Initiative), formé par les grands distributeurs internationaux, a approuvé le 27 mai dernier le contenu technique du schéma de certification intitulé FSSC 22000 (Food Safety System Certification 22000). Cette étape confirme le rapprochement des deux approches coexistantes du management de la sécurité des aliments, avec d'un côté les exigences normatives de l'ISO 22000 et de l'autre celles des référentiels privés utilisés par les distributeurs (dont IFS et BRC).

FSSC 22000

Ce protocole s'appuie sur trois documents de référence que sont la norme ISO 22000 (structure méthodologique et pilotage du système de management de la sécurité des aliments), le PAS 220 (établissement des programmes pré-requis harmonisés) et la norme ISO22003 (modalités d’audit et de certification). « Il s’agit (…) d’un protocole de certification complet, indépendant, qui évite les redondances avec les normes internationales sur lesquelles il s’appuie », précise la société Exaris spécialisée dans l’analyse des risques. « Au-delà de la certification de système selon les seules normes ISO 22000 et 22003, le FSSC22000 va plus loin dans l’harmonisation des programmes pré-requis et leur vérification sur le terrain. Ce qui était implicite à travers la certification ISO22000 devient explicite, et répond de ce fait aux attentes du GFSI. »

Principales dispositions

Exaris précise dans sa lettre d’information de juin les dispositions les plus marquantes du FSSC 22000 :
• L’exigence faite aux entreprises candidates à la certification de tenir à jour un inventaire exhaustif de la règlementation qui leur est applicable (Part I, Appendix I A /1.),
• L’exigence faite aux organismes de certification d’intégrer à leurs rapports une « check-list » couvrant de manière exhaustive l’ensemble des exigences du PAS 220 ; à cet effet un modèle est donné à la fin du document Part II,
• Un renforcement des exigences applicables au processus de qualification des auditeurs : l’Appendix IIA/2. Le document Part II impose des contraintes supplémentaires (notamment pour le nombre d’audits à réaliser pour être habilité) par rapport à la norme de référence ISO 22003,
• Une exigence d’accréditation sous le Guide ISO 65, relatif à la Certification de produits et process, en tant que protocole de Process certification.

Le FSSC 22000 a reçu l’approbation du comité technique du GFSI. Il reste maintenant aux entreprises de certification à mettre en place les nouvelles dispositions de ce protocole au cours d’audits.


Josselin Moreau pour Process Alimentaire le 09/06/09