Rechercher sur le site Rechercher
retour

 

Dans nos sociétés contemporaines, la sécurité et la santé comptent parmi nos préoccupations principales. Connaître mieux ce que nous consommons : les conditions dans lesquelles les produits sont fabriqués, les prestations contrôlées...

En clair : quels sont les risques encourus ? Cette évolution des mentalités n’est pas passée inaperçue chez les industriels ; certains faisant même de l’aspect sécurité leur premier argument commercial, comme dans le secteur automobile par exemple. Depuis quelques années, ces nouvelles attentes des consommateurs se sont transformées en exigences, aboutissant ainsi à une multiplication des normes et textes de loi sur le sujet. Bien évidemment, on ne peut évoquer la sécurité sans parler de sécurité sanitaire, en particulier dans le secteur de la santé ou de l’agro-alimentaire.

 

Ce dernier a connu récemment une évolution majeure de la réglementation et une multiplication des normes de certification. IFS, ISO 22000 ou le «paquet hygiène» sont les traductions récentes de l’engagement des différents acteurs de la filière et s’appuient toutes sur la méthode HACCP. Les secteurs de la santé sont également concernés par les certifications, rendues obligatoires, et délivrées notamment par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Pour d’autres secteurs - dont le souci est également d’assurer le meilleur niveau de sécurité sanitaire pour leurs patients ou clients - sont apparus des Guides de Bonnes Pratiques ou normes de certification. Notons en particulier la parution prochaine d’un tel guide auquel nous avons collaboré, pour le secteur du thermalisme. Ce document a pour objectif la maîtrise du risque dans le cadre des soins thermaux et il s’appuie également sur une étude HACCP.