Rechercher sur le site Rechercher
retour

L’Usine agroalimentaire durable 2011 


 La biscuiterie Filet Bleu, basée à St-Évarzec (Finistère), remporte le Prix de l’Usine alimentaire durable 2011.  Le Prix a été remis par Philippe Rouault, délégué interministériel à l’agroalimentaire et à l’agro-industrie, président du jury 2011.
  
La biscuiterie bretonne Filet Bleu, filiale du groupement Les Mousquetaires (Intermarché), a reçu le « Prix de l’Usine alimentaire durable 2011 » organisé par Process

Alimentaire en partenariat avec Linéaires.
 
Parmi les principaux points remarqués :
 
Une haute maîtrise énergétique. Filet Bleu produit 11 000 tonnes de biscuits par an sur cinq lignes de production. Depuis 2010, 37 capteurs enregistrent en continu les consommations d’air, d’eau, de gaz et d’électricité. La nouvelle ligne de cookies intègre deux systèmes de récupération de la chaleur. Autre innovation majeure, une climatisation par « free-cooling » (rafraîchissement des locaux avec de l’air extérieur).


En dix ans, l’usine consomme 35% d’électricité et 43% de gaz en moins.


Prêt pour le « sans palme ». Fruit d’un travail de plusieurs mois en recherche et développement, Filet Bleu va commercialiser dès mai 2011 de nouveaux biscuits sans huile de palme. En 2006, il avait été le premier biscuitier français à lancer une gamme « commerce équitable » sous label Max Havelaar (1,6 million de paquets en 2010).
Filet Bleu propose aussi plusieurs références bio depuis 2008 (2,1 millions en 2010).


Des produits éco-concus. Filet Bleu, avec Éco-Emballages, a identifié 19 actions d’optimisation des emballages et a mis en oeuvre les plus importantes telle la réduction des formats. En 2010, les emballages ont diminué de 10%, soit 75 tonnes de carton et 10 tonnes de plastique économisés.


Eau et déchets : préserver les ressources. Pour économiser l’eau (-36% en cinq ans), Filet bleu a investi dans une nouvelle salle de lavage et dans une tour aéroréfrigérante consommant 30% d’eau en moins. La part de déchets non valorisé a quant à elle été réduite de 45% en huit ans à 4,34 kg/tonne de biscuits produits.


Prochain projet, la récupération d’eau de pluie sur 13 000 m² de toiture (100 000 litres).
 
  
D’une logique de poste à une logique de métier. Une dizaine de salariés ont obtenu un Certificat de Qualification Professionnelle reconnu sur tout le secteur agroalimentaire. Six conducteurs et les pâtissiers sont en cours de démarche.
 
Une crèche en horaires élargis. Point fort du dossier, la crèche inter-entreprise « Tôt ou tard » permet le maintien dans l’emploi des femmes (60% des effectifs). 80 enfants, dont cinq de Filet Bleu, sont accueillis de 5h30 à 22h30 sur six jours depuis 2007.
 
Miser sur l’intégration et la formation. Une dizaine de salariés porteurs de handicap est employée en CDI et bénéficie d’adaptation de poste. Dernière action saluée, la formation des employés à une alimentation saine a obtenu le prix spécial du jury de la fondation AG2R Isica en 2008.

 

Source: www.blogagroalimentaire.com