Rechercher sur le site Rechercher
retour

De l'ISO pour la sécurité au travail.

 

La nouvelle norme ISO 12100 relative à l’appréciation et à la réduction des risques provoqués par les machines renforcera la protection des opérateurs et aidera les concepteurs et fabricants à réduire les phénomènes dangereux.

Le prix des accidents impliquant des machines est élevé, aussi bien sur le plan humain que sur le plan économique et sociétal. S’il n’est pas facile d’en calculer le montant exact, des études récentes ont révélé qu’un accident peut à lui seul coûter jusqu’à USD 1 million à la victime et à la société.  

Grâce à la nouvelle norme ISO 12100:2010, Sécurité des machines – Principes généraux de conception – Appréciation du risque et réduction du risque, les concepteurs pourront identifier les risques dès le stade de la conception des machines, et ainsi réduire les risques d’accidents futurs.

Les lignes directrices relatives à l’appréciation du risque spécifiées dans la norme sont présentées comme une série d’étapes logiques qui permettront aux concepteurs de déterminer systématiquement les limites de la machine, d’identifier les risques de phénomènes dangereux – écrasement, coupure/sectionnement, choc électrique ou fatigue – et d’estimer les dangers potentiels dus aux défaillances des machines ou aux erreurs humaines.

Les informations obtenues grâce à ce processus permettront aux fabricants de déterminer si une machine est suffisamment sûre. Si la machine s’avère dangereuse, ces informations seront alors utiles pour passer au stade suivant de réduction des risques. Le processus sera alors réitéré jusqu’à ce que la sûreté de la machine soit jugée adéquate.

Contactez le cabinet William TERRY CONSEIL, concernant vos démarches Santé & Sécurité au travail, nous vous conseillons de l'analyse de dangers à la mise en oeuvre d'un système de management OHSAS 18001, en passant par la rédaction de votre Document Unique.

Source : www.iso.org